MADEINFEVRIER 2019

Les frichards naissent libres et sans égo. Tout frichard est donc capable de rédiger un édito. Dans un souci permanent de parité, on écrira :
Les frichardes naissent libres et sans égo. Toute fricharde est donc capable d’engendrer un édito.
Ceci est un édito, pondu par un frichard, et non une fricharde, qui tente de rendre compte le plus simplement possible de la multidiversité des débats qui agitent la friche et la martine.

La friche est un porte-action de la martine municipale.
Par mer calme, on pratique couramment la poésie à bord de ce porte-action. On fait alors rimer usage avec phasage et se frotter convention et squatt.

Des personnels investi/e/s guident les actions qui déboulent sur son pont au moyen de cartons brandis à bout de bras de couleur soit verte, soit rouge afin de les mener vers, au choix, des voies de garage, ou directement à la baille.
On y pratique ainsi communément le sacrifice. Le sacrificaction ou la sacrificaction, toujours dans un souci de parité. Souvent le vendredi, jour saint (référence à la religion, ou néolibéralisme, ou mondialisation, ou mutualisation, comme on dit aujourd’hui).

Ce porte-action évolue dans un monde plutopluripolaire. La dernière circumnavigation du porte-action a permis d’en identifier 10, oui, je dis bien dix (en chiffres, ça fait plus crédible, surtout auprès des élus. Ne surtout jamais les oublier !)  Ces pôles manquent parfois de distinction, leur rayon de projection se situe selon les cas entre 68 et 316 degrés au mieux. Ce qui fait que l’on peut facilement naviguer de l’un à l’autre.
Un porte-action peut-être par nature fortement ballotté. Suite à divers épisodes historiques, on a pu constater grossomerdo quatre niveaux d’adhésion à la surface de son pont, que l’on caractérise désormais ainsi : colle blanche d’écolier du primaire, en pot avec sa petite spatule (repositionnable, donc fugace, 1 euro),  colle scotch en tube (plus adhésive, s’évapore néanmoins assez vite, 5 euros), colle néoprène (à prise lente, mais oh combien durable, en promo 30 euros) et finalement superglue (30 euros également, dont on ne vantera jamais assez les vertus. Souvenez vous de ces publicités où l’on voyait une voiture collée par un ridicule petit plot à un crochet et soulevée par un hélicoptère. Quelle époque, mon Dieu. A ne pas oublier, lui non plus. Il est directement au dessus des élus. Les officiers (comment on dit ça au féminin ? La parité bordel !) du porte-action se recrutent naturellement parmi cette dernière catégorie.

Il/elles sont désormais sept, et non pas douze, comme les apôtres, qui se foutaient d’ailleurs bien de la parité, tout comme Dieu et ses élus. Qu’ils/elles sachent suivre les voix navigables. Parole de frichard.

Louis Cahu

[ Les éditos de MadeInLamartine sont chaque fois rédigés par des plumes différentes, ce sont des interprétations subjectives d’usagers de la Friche Lamartine. ]

LAMARTINE À L’HEURE DU RELOGEMENT – ENTRETIEN #1 Jules Desgouttes

Capture d’écran 2019-01-30 à 08.47.54

Dans environ 8 mois, La Friche artistique Lamartine sera relogée.

C’est l’occasion de revenir sur les 8 années passées au sein de cette ancienne usine désaffectée, transformée en lieu de création artistique, expérimental et social, à travers le regard de ceux qui créent et expérimentent entre ses murs.

Les entretiens durent moins d’une heure et les vidéos sont livrées sans coupures garantissant la sincérité des propos tenus par les personnes. Chacun s’exprime librement sur son expérience vécue et témoigne des enjeux en cours.

Librement inspirées du modèle cyber moderne proposé par la chaine youtube ThinkerView, ces vidéos signées Arnaud pour Le Kinétoscope seront diffusées au rythme des entretiens, et jusqu’au relogement de la Friche Lamartine. 

À découvrir sur notre chaîne Youtube

N’oubliez pas de vous abonner pour être informés.  

///Arno@Le Kinétoscope\\\

JOURNÉE DE RECHERCHE RAPp / SAMEDI 26/01

JOURNÉE DE RECHERCHE

ACTION PUBLIQUE / PUBLICS

 

Emménager, aménager, déménager.
Ou comment penser nos pratiques d’occupations d’espaces ? 

 

Une journée de réflexion, d’échanges et d’ateliers de recherche indisciplinée
autour des pratiques en friches, coorganisée par la RAPp et la Friche artistique Lamartine.

Visites, tables rondes et ateliers, LE PROGRAMME COMPLET ICI.

Sur inscription : resa@friche-lamartine.org
Entrée réservée aux adhérents (1 euro)
Accueil à partir de 09h0

Pour toutes demandes, écrivez à Thomas Arnera : thomas.arnera@gmail.com
Et retrouvez le contenu de la journée sur www.defluences.fr