Forum national des Lieux Intermédiaires et Indépendants

FORUM DES LIEUX INTERMEDIAIRES ET INDEPENDANTS CNLII

 

C’est là, c’est après-demain, déjà.

Le 2e FORUM NATIONAL DES LIEUX INTERMÉDIAIRES ET INDÉPENDANTS.

Occupés à préparer l’arrivée de nos hôtes, nous n’avons pas pris le temps de vous le présenter. Voici de quoi nous rattraper :

 

 

LE FORUM NATIONAL DES LIEUX INTERMEDIAIRES ET INDEPENDANTS

La Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants s’est donnée comme objectif d’œuvrer à la prise en compte et à la consolidation de ce vaste mouvement artistique et culturel, et en particulier à la reconnaissance de la place de ces aventures dans le développement de politiques culturelles territorialisées.

Deux journées d’interconnaissance, de mise en réseau, d’outillage méthodologique et politique, alternant séances plénières et ateliers, pour poursuivre la construction des Commun(s) et identifier/affirmer, en dialogue avec des représentants des institutions publiques, de quel intérêt général sont porteurs les lieux intermédiaires et indépendants.

Membre de la coordination nationale des lieux intermédiaires et indépendants, et membre actif du groupe de travail régional aurhalpin des lieux de fabrication artistique partagés, la Friche Lamartine participe activement à l’organisation et à la régie de la manifestation.

 

 

INSCRIPTIONS

Pour l’inscription générale, c’est ici.

Pour les ateliers du jeudi 12 mai en petite jauge, c’est là.

Attention les places sont limitées, précipitez-vous !

 

 

Déroulé

jeudi 12 mai

La construction des Commun(s)

9h : Accueil à la SEPR

10h-11h15 [PLENIERE A LA SEPR]

Enjeux de la CNLII, contexte et objectifs du forum 2016, bilan du forum 2014 à Mantes la Jolie. Travaux menés depuis janvier 2014.

11h30-13h : [ATELIERS A LA FRICHE LAMARTINE ET AU THÉÂTRE DES ASPHODÈLES]

Ce que nous avons en commun(s)

INSCRIPTIONS AUX ATELIERS OBLIGATOIRES, ICI. Nombre de places limitées.

13h – 14h : Repas

14h30-15h30 : [ATELIERS A LA FRICHE LAMARTINE ET AU THÉÂTRE DES ASPHODÈLES]

Ce que nous avons en commun(s)

INSCRIPTIONS AUX ATELIERS OBLIGATOIRES, ICI. Nombre de places limitées.

16h-18h : [PLENIERE A LA SEPR]

Constructions régionales en cours et à venir

18h : Temps d’échanges informels

vendredi 13 mai

Politiques des lieux intermédiaires et intérêt général

9h : Accueil à la SEPR

9h30-11h [PLENIERE A LA SEPR]

Synthèse des ateliers et débats de la veille

11h15–13h [PLENIERE A LA SEPR]

Débat en séance plénière avec des représentants des institutions publiques

De quel intérêt général sont porteurs les lieux intermédiaires et indépendants ?

13h-14h30 : Repas

14h30-17h [PLENIERE A LA SEPR]

Assemblée Générale

actions, structurations et perspectives

 

Plus d’infos : http://cnlii.org/

 

MADEINMAI

Portail Friche_dehors dedans

PASSE-MURAILLE

 

A Clémentine Cadoret, qui a peint le rideau de fer de ce qui se cachait derrière.

Un matin, en arrivant à la friche, je découvre le rideau de fer qui sépare le dedans du dehors de la friche repeint d’une entrée en trompe-l’oeil, qui donne à voir ce que le rideau cache : le mur végétal d’Olivier Soubeyrand, qui habite le hall intérieur de la friche, y transparaît du dehors, comme affranchi du rideau de fer.

Un jardin, surtout intérieur, c’est toujours un dehors : un microcosme, qui plie le monde en son sein. Un mur végétal, c’est un jardin à la verticale : un dehors où nul ne pénètre. Comme un miroir posé devant le regard, il met en perspective le dehors, depuis le dedans d’où il se tient, sans plus de possibilité que celui qui le regarde y pénètre.

Pendant la nuit, par la grâce d’un alignement, l’être au-dehors du jardin vertical a rejoint l’être au-dehors du trompe-l’œil, double trouée dans le dedans de la vie ordinaire.

L’art toujours cherche le dehors : c’est à cela que se consacrent inlassablement ses travailleurs, à percer le dedans de ce qui est déjà-là et se tient pour donné, dans un redoublement de l’être où se cache, derrière le fait, le déjà-dit. Contre l’institué, ce qui littéralement se-tient-deux-fois-dedans, le redoublement du dehors, inaccessible autrement ; de ce chemin au dehors, peu reviennent les mains pleines. Sur le chemin du retour, ils rencontrent le rideau de fer qui sépare le dehors du dedans. Contre la simplicité administrative d’un dict qui sépare, le dict du poète échoue dans un naufrage. Le bras tombe, la main est vide : eux, les navigateurs de l’abyme, qui connaissent les secrets de l’interstice, ne savent pas penser autrement qu’en-dedans le dehors, qu’au-dehors le dedans. Drôles d’oiseaux, voués à se tenir sur le seuil, dans l’attente d’un prochain départ, ils semblent que leurs ailes ne leur servent plus qu’à tenir à l’équilibre.

A Lamartine, notre rideau de fer est devenu un portail. Pareils aux stoïciens, qui se tenaient sous un portique, nous nous tenons debout sur son seuil, le jour comme la nuit, à attendre le passe-muraille.

 

Jules Desgoutte, Collectif ABI/ABO [art be in / art be out]

MADEINAVRIL

 

DE DIVART’ AU KINETOSCOPE

Octobre 2015.

4 gaillards, Jean-Pierre Olinger, Malo Lacroix, Arnaud E.Veron et Alex Michatz
sortent du flou, font le point, puis se projetent pour mettre en lumière
leur idée de lieu dédié à l’image animée.

Chaînon en partie manquant des pratiques artistiques de Lamartine,
la vidéo au sens large du terme a maintenant un espace adéquat.
La transformation de Divart’, espace pluri-disciplinaire, en Kinétoscope
ne s’est pas faite en un jour…

Malgré la re-localisation à venir de nos activités dans un ou plusieurs
bâtiments, la motivation et le besoin de créer sont toujours aussi
vivaces au point de troquer une nouvelle fois nos panoplies
d’artistes pour celles d’ouvriers constructeurs.

Aussi conçu pour accueillir des résidences temporaires, nous pourrons
proposer un plateau fonctionnel de 45 m2 dédié aux tournages, prises
de vue et installations ainsi qu’une cabine de production.

Devant l’accueil unanime de ce projet lors de l’AG de décembre 2015,
nous serons heureux de vous retrouver à nouveau « fin avril » afin de
fêter ensemble l’ouverture officielle du Kinétoscope.

Alex Michatz, musicien et vidéaste.