MADEINDECEMBRE

MERRY CHRISTMAS

2016

aura été  une année foisonnante
de  production et de structuration,
de création  et d’expérimentation,
de coopération et de transformation,
de précipitation et de contestation,
en pôle position  des co-constructions.

Au cœur des mutations territoriales et sociétales,
je glisse sur le flux de nos mutualisations.
On s’hybride, on se débride.

Au croisement des processus d’innovations,
nos gestes artistiques deviennent les solutions
de nos problématiques,
on observe, j’audit
j’expérimente, on s’observe,
on s’expérimente une industrie de créativité.

Groupe Lieux, Rencontres Arts Factories/Autres Parts, Forum CNLII,
Co-Maitrise dans le Relogement avec la Ville de Lyon et les architectes de NAPP,
Grand rendez-vous de la Métropole,  Lamartine à la Plage.

Le territoire nous est ouvert et l’avenir de la Métropole nous reconnait.
Notre empreinte sur le ter/ter est insondable mais la mission Audit va nous mettre à table.
A imaginer et alimenter nos connexions internationales, notre ancrage et notre expertise
Nous rend éligible et légitime a des partenariats multiples,
Mais on ne se perd pas dans le marketing territorial,
on s’investit dans la régénération locale

on fait tampon entre ambition et production
on  fluidifie entre mutation et transition.
N’épuisons pas la concurrence et la compétition,
Je pense éco système , on se bâtit un biotope
Expérimentons une autre voie , autre que libérale

J’imagine un mécénat made in lamartine
En lien avec nos futurs territoires locaux
En lien avec nos valeurs, avec nos réseaux
En lien avec notre projet associatif collectif

Depuis nos mouvements d’autodidactes
Sur nos courbes de parcours  sans écoles
Je multiplie nos diversités intactes
Je m’engage, on s’investit,

On se professionnalise, on s’économise,
On matérialise une culture solide et solidaire
Et nos créativités intermédiaires
Transforment  l’utilité sociale
En ressources ou en salaires

Je nous  valorise en exposant nos expertises
On se politise et j’élabore des politiques publiques alternatives
On se socialise avec les instances décisives
Je réveille, on révèle une force native

On apprend à se connaitre, à se comprendre
Je me transforme, on se mets à  co-muer
À co-maturer, à co-muter,
Aaaaah, come again !

On avance , en constance
À la plage , en toute insouciance
On s’éprouve et on réfléchit hors de l’urgence
Quête d’indé dans l’interdépendance

Notre culture devient terreau  de l’éco
Alors on puise dans nos ressources
On analyse nos médiations, nos relations
On ré-institue nos rapport du faible au fort
je hacke, on performe du commun et du multiple

J’inspire l’invisible
On respire, sentiment invincible
On blast le mapping culturel
Sur l’écran de notre écosystème
Lamartine Métropole
Friche méta-pole

MADEINNOVEMBRE

1, 2, 3 FRICHES!

Voici donc que notre troisième époque s’annonce ! Pour nous autres frichards à Lamartine (pas tout à fait le nom d’un grand novateur, mais bon) utilisateurs permanent, réguliers et occasionnels : celle d’un nouvel aménagement sur 2 lieux dans l’est et l’ouest lyonnais, respectivement au cœur du 9ème et à la lisière villeurbannaise du 3ème arrondissement, toujours sur le territoire de la Ville de Lyon donc, mais dans une dynamique qui s’annonce plus métropolitaine. Nous nous y préparons.

Ainsi avons nous eu la surprise (une joie relative, largement débattue..) d’être sollicité-es par TF1 pour un reportage sur.. heu, les friches, heu non, la notre, à Lyon.. Disons que nous n’avons pas tout eu le temps de comprendre, mais que ça devrait y passer le mercredi 2 novembre (si nous avons bien compris) entre 20h et 20h30 si mes souvenirs (sur la durée du journal de 20h sur TF1) sont bons..

Un léger doute subsiste, qui devrait être levé au moment où vous lirez cet édito.

Mazette.. Aurions-nous donc un message à délivrer aux accros du journal de 20h sur TF1 ? L’ex grande messe du 20h aurait-elle besoin de nous pour lancer ses grands moment de publicité à base de messages subliminaux sur les nécessité de la disruption ?? Il existe encore des journalistes qui font leur métier sur TF1 ???

Dans les péripéties de cette anecdote j’avoue que nous avons été pris un peu de court (non, pas que au sens du futur nombre de mètres carrés, dont il eut fallu que nous en parlâmes un peu plus à cette occasion, ainsi que de la somme – certes non négligeable – mais somme toute assez modeste, allouée aux futurs travaux d’aménagements).

Donc on parle de nous. Certes à la friche n°1, dites RVI, nous avions eu les honneurs de passer à la télévision, mais c’était au temps des dinosaures et des cataclysmes, et une télé de plus ou de moins.. là aussi largement débattue.. Mais notre chère n°2, la pas-tant-que-ça-sérieuse Martine…

Laissez moi plutôt y voir l’annonce de la Numéro 3 ! Toujours plurielle et cette fois-ci ‘Est-Ouest’, avec encore moins de mètres carrés, mais peut-être (légèrement) plus de moyens, mais surtout une ‘maturité’ – encore supposée – une maturité qui ne serait pas que celle de l’assagissement de la préretraite, mais celle d’une maturité des objectifs, Frich’Arts si possible ! Ou la fraîche friche d’une jeunesse retouvée, instruite des expériences précédentes, dans la continuité d’une histoire et d’une identité qui se construit ; pas à pas, avec parfois de grandes enjambées…

Oui, mais c’est quoi une pratique des arts ‘made in friche(s)’ ?

Voilà les chemins que nous allons continuer à défricher !

 

Pierre Gonzales iz neR, Collectif ABI/ABO – écrit dans le haut Beaujolais après une résidence d’écriture « Ecrits/Studio » (poésie sonore) – relu par Isabelle Paquet, Compagnie Chiloé

MADEINOCTOBRE

RÉFLEXIONS POST-PLAGE


La plage de Lamartine a fermé dimanche 25 septembre, après trois belles journées de découvertes, de convivialité et d’échanges.

Puis, chacun reprend sa route.

Les lamartiniens retournent à leurs activités respectives et poursuivent, accompagnés des architectes NA et Pourquoi Pas ?!, leur réflexion commune autour du relogement prochain de leur Friche. Ouverture, mobilité, modes de gestion, polarité et pluridisciplinarité de la répartition spatiale, développement des espaces communs. Autant de thématiques à interroger.

Quant aux festivaliers, ils cherchent très certainement de nouveaux lieux, nouvelles rencontres. Ils trouvent leur bonheur au 21e Festival Parole Ambulante, organisé par l’Espace Pandora, qui se construit cette année autour de la mention « Paroles en Friche ».

Ce festival se déroule en ce moment même et se poursuit jusqu’au 08 octobre.

 

octobre-ii-2016 octobre-iii-2016 octobre-iv-2016