Olivier Soubeyrand

Mon travail dans les musées m’a très vite amené a m’intéresser à la mémoire et donc au temps. De ma série des archéologies populaires aux os d’arbres, ces notions jalonnent ma production. A travers mes dessins, mes sculptures, mes tableaux,  je recherche la trace du temps, de la mémoire. Qu’elle soit humaine (archéologie populaire, les camarades) ou naturelle (os d’arbre), cette recherche m’a amené à m’interroger sur des problématiques écologiques (mur végétaux, structures végétales envahissantes). Et toujours avec mon medium favori, la pierre, que je sculpte et sème tout au long de mon travail.

 

Vous trouverez mon travail ici et aussi ici